ActualitéArtisteGalerieLa UNEMusiqueNewsUrbainVidéos

Le rap togolais a-t-il besoin de purification?

Pendant que le HCRRUN (Ndlr : Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale ) lançait sa campagne de purification du Togo à travers sacrifices et libations, Omar B et son protégé Chara One ont réuni trois leaders de la scène Hip Hop locale pour une chanson spirituelle qui ne dit pas son nom : #RapRituel ! Mais le Hip Hop Togolais avait-il vraiment besoin de purification ?
La réponse doit être oui, si on en croit les réactions qu’a suscité le single dans la webosphère Togolaise juste après sa sortie. Après #Kpatima, #Raprituel était d’ailleurs le hashtag le plus utilisé ce week-end sur les réseaux sociaux du 228! Et pour cause, entre un Omar B à la direction artistique, au refrain et à la prod comme on ne l’avait plus vu depuis longtemps, un KanAa qui met (encore) tout le monde d’accord sans avoir l’air de forcé, un Gyl Phénix qui enchaîne punchlines et jeux de mots, un Chara One qui donne enfin un réel aperçu de son potentiel, et un Mik Flammez qui confirme son statut de Président de Rap Game en alliant techniques & piques, c’est à se demander si les dieux n’en sont pas tombés sur leurs têtes (jeu de mots pourri mais la Rédaction a décidé de le garder).
En tout cas, aucun des MCs – Maîtres de Cérémonie (décidément) – n’a démérité, faisant ainsi du morceau un classique dès sa sortie! 2017 serait-elle l’année du retour du Hip Hop au Togo ? Encore six mois pour avoir une réponse à notre interrogation. D’ici là, vivement que ce Rap Rituel éloigne les gbongbon de showbuzz, de gogbalo, d’hypocrisie, d’envie et de dové de notre Hip Hop. Vous n’avez pas encore écouter Rap Rituel ? C’est par ici >>>>

https://youtu.be/E8g4iYq4OO8
La Rédac

Share:

Leave a reply