On se souvient surement du petit garçon d’à peine 12 ans qu’il était à ses débuts. Et pourtant Willy Baby en huit ans a déjà un parcours intéressant et même enviable dirait-on. En présence d’une cinquantaine d’acteurs culturels, médiatiques et de quelques artistes à l’IFT (Institut Français du Togo), une nouvelle étape est franchie donc pour l’artiste le 7 juillet dernier avec la présentation de son nouvel album intitulé “Le succès m’appelle”. Et lorsqu’on lui demande pourquoi ce nom, le prodige de 20 ans répond tout simplement qu’il sent le succès l’appeler. Selon lui, son précédent album aurait pu porter ce nom, car cela lui taraudait l’esprit depuis mais années. Mais que c’était aujourd’hui le bon moment!

Entouré de Raïssa AKOUA et Martial TCHAO , respectivement directrice et chargé de communication du label français Keyzit branche togolaise,( sa nouvelle maison de production de laquelle il fait partie avec Omar B et Sethlo depuis quelques mois), l’artiste est venu nous parler de son œuvre. Rappelons au passage de Keyzit est une maison de disque présente depuis un an au Togo, qui propose des services de distribution physique, numérique, de production, afférents à ce type de structures.

Ainsi donc “Le succès m’appelle” est un album qualifié d’éclectique, coloré. Et pour cause, l’artiste a voulu se plonger dans son monde pour y faire voyager l’auditoire. Vous y retrouverez douze titres dont dix solos et deux collaborations avec des sonorités RnB, hip hop, electro, afrobeat.. Willy Baby artiste connu pour faire beaucoup de featuring, a cette fois-ci voulu montrer à son public ce qu’il est capable de faire seul, en se concentrant sur des titres solos.“Le succès m’appelle” est autant considéré par Willy et son équipe  comme l’album de l’ascension vers le succès mais aussi l’album de la maturité.  On pourrait dire qu’il est empreint de sa marque car il a vraiment tout donné.  Vous serez agréablement surpris de savoir par exemple, que Willy baby a joué lui-même les instrumentaux de la majorité des titres de l’opus et les a fait arranger par l’auteur compositeur interprète et beatmaker Kollins, qui lui, a composé 4 sons sur les douze titres.

La séance d’écoute a été une vraie partie de plaisir.Toute l’assistance littéralement conquise, a eu un regain de confiance en l’évolution de la carrière de Willy Baby.  Puis le clip vidéo de Jeu dangereux a été exclusivement projeté dans la salle.

“Le succès m’appelle”, album disponible uniquement via digital pour l’instant est  depuis le 7 juillet à 17 h , sur Youtube. Le panel, par la voix de Martial TCHAO nous explique que ce type de lancement a été stratégiquement choisi pour permettre aux vidéos  de faire un maximum de vues, ceci pour atteindre des statistiques intéressantes à utiliser plus tard pour d’autres perspectives.

Pour finir Willy Baby a tenu spécialement à remercier sincèrement  Sacré, Kurones qui ont permis ses débuts,  Kollins son mentor, Keyzit, toutes les personnes de près ou de loin qui le soutiennent de quelques manière que ce soit, et bien sûr pour finir, ses fans qui apprécient sa musique.

Pour notre part, puisque Willy  Baby vient de décrocher l’appel du succès, nous lui  souhaitons une fructueuse et longue conversation. Puisse t-elle se poursuivre durant des décennies et des  décennies.

En attendant, vous pouvez toujours découvrir le clip de jeu dangereux ici: https://www.youtube.com/watch?v=0RMR6SRuzFg

Share:

Leave a reply