ArtistiqueLa UNELifestyleNon classéPeopleUrbain

Le tatouage, l’autre face de Teedee

La décision de se faire marquer la peau est un choix que  beaucoup de personnes assument . Si pour certains la cause porte une grande signification qui est en rapport avec un événement, un sentiment ou encore le rappel d’une vision à atteindre, pour d’autres, il s’agit juste de vouloir être “in”,  sexy ou de faire comme les stars du showbiz généralement…Parlons justement de showbiz , TeeDee, artiste togolais du genre hip hop qui s’est illustré avec quelques titres à succès il y a quelques années , et qui revient d’ailleurs très bientôt sur la scène, s’est collé à nos questions sur le tatouage. Il y répond non pas en tant que tatoué, parce que oui, il en a arbore, mais plutôt en tant que tatoueur professionnel!!

UrbanLifeTogo: Bonjour Teedee

Teedee: Bonjour ULT

ULT :Dis nous, comment t’es-tu intéressé à cet art ? Où as-tu fait l’apprentissage professionnel de ton art ?

TD: Je dessine depuis tout petit. Donc très vite,  j’en faisais à l’encre de stylo sur moi-même et quelques amis. J’ai donc cultivé cette passion et aujourd’hui le tatouage est une autre corde que j’ai à mon arc. Je me suis auto-formé.  J’ai tenté ma première machine sur ma jambe gauche, puis sur mes cousins qui ont servi un peu de cobaye.

ULT: Quelles sont les raisons pour fréquentes pour lesquelles une personne se fait tatouer ?

On le fait pour plusieurs raisons : esthétique,  pour graver un événement marquant, pour s’exprimer artistiquement aussi. Pour les stars  américaines par exemple, c’est pour se faire plaisir et c’est aussi une manière de s”exprimer, garder gravés leurs souvenirs, leurs douleurs.  C’est significatif pour eux! Lil Wayne par exemple s’est fait tatouer des larmes sous ses yeux parce qu’il avait perdu des personnes chères. Dans les gangs, quand on perd un membre, tous le monde se fait tatouer une larme.

ULT: Combien de tatouages fais-tu par semaine ?

Je  fais deux ou trois tatouages en moyenne par semaine. Il arrive aussi des moments où je n’en fais aucun.

ULT: As-tu des clients fidèles ?

TD: Oui comme dans tout business. Mais dans mon cas, j’ai surtout des clients fidèles que je qualifie de relayeurs ; c’est-à-dire qu’ils me recommandent à de nouveaux clients potentiels, désireux de se faire tatouer.

ULT: Quelles sont les parties du corps fréquemment ciblées pour les tatouages?

TD: La gente féminine préfère beaucoup plus les jambes, le bassin, le haut du dos, les mains. Par contre chez les hommes, on aime bien l’avant-bras, l’épaule, le dos, la poitrine.

ULT: Quel type de service proposes-tu ?

TD: Je fais des tatouages permanents et éphémères.

ULT: Quels sont les risques liés au tatouage?

TD: Je dois préciser que le tatouage d’abord c’est l’introduction des pigments et colorants dans la peau de façon à avoir un dessin permanent. Donc on peut avoir des risques infectieux locaux. Si le tatouage est fait dans un endroit sale, ça peut s’infecter vu que c’est une plaie; si le tatoueur n’a pas pris les précautions d’hygiène qu’il  faut, la plaie peut s’infecter vu qu’il y a des microbes dans l’air et dans tout. Maintenant pour les risques infectieux viraux, si on utilise la même aiguille pour deux personnes ou plus, il peut y avoir risque de transmission de maladies telles que l’hépatite B, le VIH par exemple. Il peut aussi y avoir des réactions de la peau par rapport à la composition de certaines encres surtout celles de couleur, telles que démangeaisons ou gonflement à cause d’une exposition solaire quand ce n’est pas encore bien cicatrisé. Pour les points noirs, il est préférable de ne pas se faire tatouer dessus parce que cela pourrait se développer autrement. En ce qui concerne le cancer, il n’est pas encore vérifié qu’il y a un lien direct entre le fait de se tatouer et d’avoir cette maladie. Mais il est vrai que l’exagération de tout, nuit. A force de le faire, la peau est imbibée d’encre. Il peut y avoir des réactions négatives. Un risque de cancer peut se révéler à la longue.

ULT: Quelles choses insolites arrivent pendant que tu es à l’œuvre ?

TD: Il y a certains qui poussent des cris vraiment bizarres à cause de la douleur, d’autres qui dorment pendant la séance, et pour finir, ceux qui tout d’un coup décident de ne pas continuer.(rires)

 

ULT: Parlant de tatouage éphémère, ton passage au salon du mariage en février dernier a été très remarqué. Comment tu as vécu cette expérience ?

TD: Le salon du mariage m’a permis de me faire connaître en tant que artiste tatoueur. Il y a beaucoup de monde qui est passé, qui m’a vu à l’oeuvre. J’ai eu des contacts, des clients. Et cela  m’a ouvert un peu les yeux sur le fait que le tatouage n’est pas forcément quelque chose de mauvais en soi comme certains le pensent. C’est juste que les gens ont peur du mal qu’il pourraient ressentir en se faisant tatouer. Sinon beaucoup aiment le tatouage. Je parie que si ça ne faisait pas mal, beaucoup voudraient en avoir parce que c’est beau le tatouage.

ULT: Le tatouage éphémère s’efface après combien de temps?

Cela dépend  de la qualité de la fausse encre avec laquelle il est fait et de comment la surface cutanée est lavée. Mais en moyenne ça fait 10 jours, deux semaines et plus.

ULT: Est ce que tu vis de cet art?

TD: Non non, pas encore. Pour moi c’est une activité secondaire

ULT: Quelles sont tes perspectives ?

Mes perspectives pour le tatouage serait de voyager, me professionnaliser davantage  et monter un super salon de tatouage; pas forcément au Togo, mais que ce soit une référence dans la sous région!

Share:

Leave a reply